Violences faites aux femmes : l'ong Akwaba Mousso inaugure son centre de prise en charge et d'hébergement


Publié le : 06 Juin 2023

Image


L'ONG AKWABA MOUSSO a officiellement inauguré son centre dédié aux femmes victimes de violences le jeudi 27 avril 2023, au cours d'une cérémonie officielle au complexe sportif de la Riviera palmeraie dans la commune de Cocody.

Fruit du partenariat signé en septembre 2022 entre l'ONG AKWABA MOUSSO et la Mairie de Cocody, par ailleurs marraine de la cérémonie, ce centre ouvre ses portes pour accueillir non seulement des survivantes de violences mais aussi pour informer les femmes sur leurs droits. Une premiÚre en CÎte d'Ivoire, ce centre est spécialement aménagé pour proposer une prise en charge holistique intégrée. Les femmes victimes de violences peuvent avoir accÚs à des sage-femmes, des gynécologues, des psychologues, des juristes, ainsi qu'à un volet autonomie et réinsertion professionnelle à l'issue du parcours de soins. Le centre comporte 27 places d'hébergement pour les femmes les plus vulnérables avec leurs enfants, dans des chambres individuelles, familiales, et des dortoirs.




L'inauguration s'est faite en prĂ©sence de nombreuses personnalitĂ©s, notamment le Maire de la commune de Cocody et parrain de la cĂ©rĂ©monie, Jean-Marc YacĂ©, de la ministre de la femme, de la famille et de l'enfant, Nasseneba TourĂ©, des ambassadrices de la Grande Bretagne et des pays bas en CĂŽte d'Ivoire et les reprĂ©sentants des ambassades de la suisse, des États Unis, de la France, de la Belgique, et des institutions internationales.


Ouvrant la cĂ©rĂ©monie, la ministre de la femme, de la famille et de l'enfant, Nasseneba TourĂ©, a affirmĂ© que les chiffres rĂ©vĂšlent qu'en 2022 en CĂŽte d'Ivoire, il y a eu 7919 cas de violences basĂ©es sur le genre dont 1198 cas de viols, 260 cas d'agressions sexuelles, 182 cas de mariages forcĂ©s, 3073 cas de dĂ©ni de ressources d'opportunitĂ©s et 1380 cas de violences psychologiques et Ă©motionnelles. Ces chiffres, selon la ministre, ne sont pas exhaustifs. C'Ă©tait l'occasion pour elle de fĂ©liciter l'ONG AKWABA MOUSSO et l'ONG YELENBA pour cette initiative qui vient appuyer les actions du gouvernement relatives Ă  la lutte contre les violences basĂ©es sur le genre. Elle a aussi prĂ©cisĂ© qu'aucune culture, aucune tradition ne doit justifier les violences Ă  l'Ă©gard des filles, des sœurs et des mamans.




Dans son allocution, la prĂ©sidente de l'ONG AKWABA MOUSSO, FĂ©licitĂ© Kramoh n'a pas cachĂ© sa joie de voir se concrĂ©tiser un projet imaginĂ© il y a plus de dix ans. "Nous rĂ©alisons aujourd'hui un rĂȘve que nous nourrissons depuis longtemps. Ce projet est nĂ© d'une amitiĂ© entre des personnes de diverses nationalitĂ©s, rĂ©unies par un idĂ©al commun qui est la lutte contre les violences faites aux femmes. Il y a plus d'une dizaine d'annĂ©es, Maureen GRISOT et moi avons Ă©tĂ© confrontĂ©es Ă  des survivantes de violences. Nous avons dĂ©couvert le cœur meurtri, le difficile parcours auquel elles devaient faire face pour dĂ©noncer ce qu'elles subissaient, avant de trouver l'Ă©nergie et les ressources nĂ©cessaires Ă  leur reconstruction.''
Et d'ajouter, avec des mots d'optimisme et de dĂ©termination, ''De ce triste constat, est nĂ©e l'idĂ©e qu'au-delĂ  de nos frustrations, il Ă©tait nĂ©cessaire de penser Ă  la mise en œuvre d'une action concrĂȘte, qui soit complĂ©mentaire de l'action gouvernementale, Ă  savoir la mise Ă  disposition des survivantes, un centre d'accueil dĂ©diĂ© aux droits des femmes ».

La secrĂ©taire gĂ©nĂ©rale de l'ONG AKWABA MOUSSO et directrice du centre, Maureen GRISOT, a dĂ©montrĂ© sa reconnaissance au Maire de Cocody Jean Marc YACÉ, pour avoir cru au projet et pour avoir mobilisĂ© des ressources pour sa rĂ©alisation.




« Le Maire de la commune de Cocody était l'un des rares élus à avoir accepté de nous recevoir et il est le seul à avoir cru en la possibilité de créer un centre dédié aux femmes victimes de violences et aux femmes vulnérables pour leur mise en sécurité. Le conseil municipal de Cocody a décidé de nous allouer une subvention qui assure le paiement du loyer d'un immeuble de 3 niveaux, pour une durée de 3 ans. C'est l'engagement du maire de Cocody qui nous a permis de rendre concret ce qui paraissait comme une utopie, de convaincre d'autres partenaires à nous accompagner ».

Pour le maire de Cocody Jean Marc YACÉ, la remise des clĂ©s de ce centre est la promesse tenue Ă  sa municipalitĂ© de toujours soutenir les causes fĂ©minines.




« Aujourd'hui nous sommes rĂ©unis pour procĂ©der Ă  la remise symbolique et officielle des clĂ©s de ce centre. Cette promesse Ă  laquelle nous tenions tant doit ĂȘtre comprise comme l'expression de notre engagement effrĂ©nĂ© au profit des causes fĂ©minines. Les femmes sont le socle principal du dĂ©veloppement de notre pays. Leur bien-ĂȘtre, leur Ă©panouissement total, leur prise en charge et autonomisation constituent l'une des Ă©pines dorsales de notre gouvernance municipale. Mes encouragements Ă  la prĂ©sidente d'AKWABA MOUSSO et Ă  tout son staff, je les exhorte Ă  ne jamais baisser les bras dans l'accompagnement mĂ©dico-social des femmes. Qu'elles fassent bon usage de ces locaux, afin qu'ils soient un havre de quiĂ©tudes et d'Ă©panouissement pour toutes les personnes qui les frĂ©quenteront''.




Aïssata Sidibé N'DIA, présidente de l'ONG YELENBA WOMEN IN ACTION, partenaire du projet a, au cours de la cérémonie remis un chÚque de 25 millions de francs CFA à l'ONG AKWABA MOUSSO.




« Depuis 2021, nous levons des fonds pour la lutter contre les violences basĂ©es sur le genre Ă  travers nos ventes privĂ©es dĂ©nommĂ©es ''Yelenba Market''. Aujourd'hui, YELENBA WOMEN IN ACTION, est fiĂšre de voir cette mission s'accomplir. Nous avions Ă  cœur d'ouvrir un centre d'accueil pour les femmes victimes de violences et lorsque nous avons fait la rencontre de Maureen GRISOT, ça a Ă©tĂ© une aubaine.




Nous avons dĂ©cidĂ© de travailler ensemble pour la concrĂ©tisation de ce rĂȘve que nous avions en commun", a-t-elle conclu.